koloky
1

Pour ou contre la "cancel culture" ?


Pour ce débat, la "cancel culture" sera définie comme le fait de "dénoncer publiquement, en vue de leur ostracisation, les individus ou les groupes responsables d'actions ou de comportements perçus comme problématiques" (Wikipédia).

Il ne s'agit donc pas de déterminer s'il est ou non légitime de critiquer les propos ou le comportement de tel ou telle, mais s'il est légitime de demander, en conséquence de cette critique, que l'intéressé(e) soit privé(e) de la parole publique dont il ou elle a bénéficié jusqu'alors.

Ce phénomène concerne plus particulièrement les personnes dont la parole publique est une composante de leur profession : philosophes, journalistes, auteurs, artistes, membres de partis politiques, de syndicats, ou de groupes d'intérêts et qui, en tant que tels, peuvent être amenés à contribuer au débat public... ou à avoir une influence sur l'opinion, comme en témoignent quelques exemples au cours des douze derniers mois :

2 opinions
Activité récente
1

La "cancel culture" n'a pas de pouvoir coercitif propre : ce n'est pas parce qu'un groupe de personnes appellent de leurs vœux que tel ou telle soit réduit(e) au silence qu'il ou elle le sera effectivement.

Pour qu'il en soit ainsi, encore faut-il que le support permettant au locuteur de s'exprimer le décide.