1

Crise post-électorale bolivienne de 2019


La crise post-électorale bolivienne est survenue en 2019 à la suite des élections générales boliviennes dont la légitimité fut contestée par l'opposition. Après trois semaines d'affrontement entre le gouvernement et l'opposition, Evo Morales démissionna et de nouvelles élections furent organisées en octobre 2020, remportées par Luis Arce, candidat du parti de Morales.

Cette crise politique fut considérée par certains comme un coup d'état de l'opposition, et comme un abus de pouvoir d'Evo Morales par d'autres. A qui revient factuellement la responsabilité de cette crise ?

2 réponses
Activité récente
1

L'élection d'Evo Morales a été entachée de nombreuses irrégularités dénoncées par les observateurs internationaux, et même d'une violation de la constitution.

1

Comme à de multiple reprises dans l'histoire, l'opposition de droite n'a accepté sa défaite électorale et a bafoué la démocratie en organisant un coup d'état contre le président élu. Les Etats-Unis ont plusieurs fois organisé des coups d'états contre des gouvernements élus de gauche, au Brésil la droite a empêché Lula de se présenter, ... le coup d'état contre Evo Morales est dans cette continuité.