koloky
L'énergie nucléaire

Contradiction d'arguments antinucléaire


Cette opinion est un rassemblement de contre-arguments à l'opinion "Il faut sortir du nucléaire".

A propos des dangers du nucléaire

Impact de la rupture de Banqiao

La rupture du barrage de Banqiao a provoqué la rupture de 61 barrages par effet domino, entraînant l'inondation d'une zone de 10 000 km².

http://en.people.cn/200510/01/eng20051001_211892.html

Il est donc faux de dire que cet accident "ne [s'est] pas propagé sur des centaines de kilomètres".

Exemple (Fukushima) n'étayant pas l'argument

Plusieurs problèmes ici:

  1. Si un phénomène comparable s'est produit en 869, alors il n'est pas inédit.
  2. Le fait qu'un phénomène soit inédit ne le rend pas impossible à anticiper.
  3. Des ingénieurs n'ont pas besoin de rencontrer un phénomène pour être en mesure de l'appréhender: nous n'avions jamais envoyé d'homme sur la Lune avant d'en envoyer. C'est le rôle d'un ingénieur de trouver des solutions pour gérer des situations nouvelles. Gérer des situations connues est le rôle d'un technicien.
  4. Le risque d'un séisme de grande ampleur était parfaitement connu. Plusieurs preuves:

Notons également le décès de 85 600 personnes des suites directes de l'accident, et 145 000 de façon indirecte.

Centrales ukrainiennes durant la guerre

Cette assertion est simplement fausse.

A propos des coûts du nucléaire

Incertitudes RTE

Les options sans nouveau nucléaire, et notamment le scénario 100% nucléaire en 2050 (M0) présentent aussi des incertitudes.

Il est fallacieux de s'attarder sur celles liées à une option en éludant celles liées aux alternatives:

En l'occurrence, le scénario M0 repose sur un certain nombre d'innovations actuellement à l'étude en laboratoire, notamment la possibilité d'assurer la stabilité du réseau avec peu ou pas de production à machines tournantes synchrones, ainsi que déployer des capacités éoliennes et photo-voltaiques à un rythme dépassant allègrement les maximums atteints par l'Allemagne et le Royaume-Uni, notamment sur l'éolien offshore où ces deux pays bénéficient de conditions bathymétriques optimales (faible profondeur), là où la France devra compter sur l'éolien flottant, parfaitement immature à ce jour.

Coût réel de l'EPR de Flamanville

Son coût réel ne sera connu qu'après démarrage, fonctionnement, démantèlement complet et déchets refroidis... toutefois selon la Cour des comptes son coût complet (incluant les frais financiers) atteignait mi-2020 19,1 milliards d'euros (page 68).

AIE et LCOE

La même AIE affirmait en 2021 dans un rapport conjoint avec RTE que le "coûts nivelés de la production d'électricité" (LCOE, traduction différente ci-dessous) n'était pas un indicateur pertinent pour estimer le coût réel de la production d'électricité:

https://www.rte-france.com/actualites/rte-aie-publient-etude-forte-part-energies-renouvelables-horizon-2050

(page 13)

[...] toute évaluation future devra se concentrer sur les coûts globaux du système plutôt que sur des indicateurs tels que le coût moyen de l'électricité par technologie (LCOE), car ceux-ci ne tiennent pas compte des coûts environnants pour assurer la sécurité d’alimentation et les autres exigences techniques. L'AIE et RTE estiment que tout chiffrage économique devra ainsi prendre en compte l'ensemble des coûts associés à une part élevée d'EnR, dont ceux liés au stockage, à la flexibilité de la demande et au développement des réseaux.