koloky

Koloky, c'est le site sur lequel vous êtes actuellement. Son objectif est de permettre de produire des débats productifs, via la collaboration, comme sur Wikipédia, autour de réponses contradictoires pour permettre à chaque point de vue d'exister.


1

Koloky n'est pas LA solution mais une alternative pour débattre plus intelligemment


La majorité des débats ont lieu dans des médias et des réseaux sociaux conçus pour créer des interactions sociales, distraire le visiteur, mais pas particulièrement pour produire des débats constructifs. De fait, les débats y relèvent plus souvent du conflit avec l'objectif de dominer l'adversaire, que d'un effort commun à produire une discussion constructive.

Il est illusoire de penser que Koloky pourrait remplacer ces plateformes et mettre fin aux pugilats. Néanmoins, l'absence d'alternative à ces plateformes ne permet pas à ceux que ça intéresse de participer à des débats plus rationnels. L'objectif de Koloky est de créer une telle alternative.

1

Collaboration et intelligence collective

La quasi-totalité des plateformes de discussion fonctionne avec un système de commentaires qui n'appartiennent qu'à leurs auteurs. Chaque participant écrit individuellement son point de vue, et ne peut améliorer celui d'un autre. On a donc une grande redondance de commentaires et une accumulation de la quantité à défaut de la qualité.

Avec un système de gestion de versions, similaire à celui de Wikipédia, les contributeurs de Koloky peuvent mettre leurs efforts en commun pour produire les réponses les plus complètes et les plus pertinentes possible. Ce fonctionnement permet aussi à tout le monde de participer puisque même une contribution mineure est utile.

1

Organisation de l'information

Faute d'organisation, il n'y a une forte redondance des contenus et un manque de hiérarchisation. Il est difficile de se souvenir d'une information, vite perdue dans l'abondance de l'information. Ainsi les débats ont très peu de mémoire, recommencent souvent de zéro et sont souvent peu approfondis.

Sur Koloky, le contenu est structuré de façon à ce que chaque débat, réponse et argument soit unique et retrouvable facilement. Grâce à ça les arguments peuvent être réutilisés et améliorés.

1

Interfaces entre participants

On ne discute pas de la même manière entre sympathisants d'une cause et entre adversaires. Dans le premier cas on cherchera d'abord à collaborer alors que dans le second cas, on cherchera d'abord à "gagner" la discussion. Ce qui conduit souvent à des débordements du type attaques personnelles.

Pour cela, Koloky a des interfaces différentes selon la nature de la discussion. Les adversaires d'un débat débattent via réponses interposées. Cette interface permet aussi de dépersonnaliser les débats et d'éviter ainsi que les rancunes personnelles entre interlocuteurs familiers.

En revanche les partisans d'un point de vue commun peuvent discuter via un groupe de discussion qui leur est propre pour collaborer ou discuter de points plus précis.

1

Dissocier le raisonnement de l'opinion

Un débat peut avoir deux objectifs. La construction conjointe d’une réflexion complexe à la question. Ou la défense d'une opinion.

Mais il est très difficile de raisonner sans chercher à atteindre un objectif donné, une opinion déjà faite. On a naturellement tendance à produire des arguments en faveur de notre opinion, et à contre-argumenter les réponses contraires. D'ailleurs il est courant d'être rejeté par son propre camp quand on se fait l'avocat du diable. Cela conduit à un cercle vicieux dans lequel il est facile de s'enfermer intellectuellement.

Sur Koloky, l'opinion est exprimée par le vote, tandis que le raisonnement est produit dans le texte. Contribuer à une réponse à laquelle on s'oppose ne veut pas dire qu'on la soutient. On peut chercher à en améliorer les arguments, pour ensuite améliorer ses propres contre-arguments, et produire au final un débat plus complet, et donc plus convaincant, que si on s'était limité à sa propre argumentation.

A terme, l'objectif est de donner plus d'influence aux votes de ceux qui participent à l'élaboration des contre-réponses.

1

Permettre à tous d'avoir sa place dans le débat et éviter la chambre d'écho

Les débats ont une tendance à devenir exclusif, et les participants à tenter de dominer l'adversaire, en s'exprimant plus fort, plus abondamment, ou en essayant de faire disparaître l'adversaire...

En évitant la redondance des commentaires (grâce à des réponses concentrant les contributions), Koloky évite de noyer les points de vue minoritaires.

Toutes les réponses écrites sur Koloky sont confrontées à d'autres. La page dédiée à la présentation d'un débat présente les diverses réponses existantes. La page dédiée à la présentation d'une réponse affiche aussi un lien vers les réponses contradictoires. Et chaque argument possède un bouton pour accéder rapidement aux contre-arguments.

Aussi il n'y a pas de downvote sur Koloky. Même une mauvaise réponse a le mérite de représenter un point de vue qui existe, et de servir de support pour être contre-argumenté efficacement. Une mauvaise réponse est de toute façon plus facile à contre-argumenter qu'une bonne réponse. Aussi il est trop facile de confondre "mauvaise réponse" et "réponse avec laquelle je ne suis pas d'accord". Si elles n'enfreignent pas les règles du site (auquel cas il faut les signaler), rien ne justifie de les cacher.

1

Permettre la nuance

Faute d'avoir une structure claire, les discussions sont souvent réduites à pour ou contre, avec des "pour" et des "anti", alors que les débats ont souvent plus de deux réponses possibles.

Sur Koloky les intervenants peuvent créer autant de réponses qu'il existe de points de vue et chaque réponse peut exister individuellement sans nécessairement devoir faire parti du camp des "pour" ou des "anti".

1

En constante évolution pour mieux encourager le débat rationnel

Le projet est nouveau et continue d'évoluer. D'autres fonctionnalités sont prévues pour atteindre l'objectif que Koloky s'est donné.