koloky

Après la suspension du vaccin AstraZeneca par le Danemark, la Norvège et l'Islande, c'est au tour de la Bulgarie puis de l'Allemagne de suspendre l'usage de ce vaccin. Dans la foulée, le 15 mars 2021, Emmanuel Macron annonce que la France suspend à son tour la vaccination par le vaccin d'AstraZeneca.


1

Le gouvernement ne contrôle pas la situation


Alors que le gouvernement appelait encore la veille à avoir confiance dans le vaccin d'AstraZeneca, il a précipitamment décidé sa suspension dès que l'Allemagne en a décidé de même.

1

Le président et le 1er ministre se sont contredit en seulement 24, dès que l'Allemagne a suspendu le vaccin

Le 14 mars, le 1er ministre déclarait : "Il faut avoir confiance dans le vaccin AstraZeneca".

Le lendemain, l'Allemagne suspend le vaccin. Aussitôt, le président Emmanuel Macron décide de suspendre le vaccin.

D'une part, le 1er ministre et le président se sont contredit en même pas 24h. D'autre part, le président a contredit le 1er ministre simplement du fait que l'Allemagne ait décidé de suspendre le vaccin.

1

On ne peut pas faire confiance aux agences du médicament

L'argent des BigPharma corrompt les agences. En plus, elles ont dénoncé l'hydroxychloroquine alors qu'il n'aprovoqué aucun cas de thrombose.

1

Un cas déjà connu d'effets indésirables chez les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône

Ce week-end déjà, selon des informations, de La Provence, le colonel Gregory Allione a décidé la suspension du vaccin AstraZeneca après qu'un pompier ait été victime d'une sérieuse réaction d'arythmie cardiaque, 48h après la première injection.