koloky

Le terme "islamo-gauchisme" est récemment arrivé sur le devant de la scène mais sa signification et sa réalité ne font pas consensus. Pour certains ce terme désigne la complaisance d'une partie de la gauche à l'égard de l'islamisme. Pour d'autres, ce terme n'a pas de sens précis et sert davantage d'arme idéologique pour discréditer un groupe politique.


1

"l'islamo-gauchisme" est un terme polémique sans définition claire


C'est un terme qui n'a aucune définition rigoureuse, et grâce à son absence de définition claire, ce néologisme fourre-tout permet de nourrir les fantasmes et d'associer la gauche avec l'islamisme pour clore le débat et déshonorer les adversaires.

1

Aucune définition rigoureuse

Suite à la déclaration de la ministre Vidal, le CNRS a rappelé dans un communiqué que l'islamo-gauchisme "ne correspond à aucune réalité scientifique".

Par ailleurs, aucune définition précise n'est offerte par les personnes qui se servent de ce terme qui désigne une très vague complaisance entre la gauche et les milieux islamiques.

1

Une grande ambiguïté

islamo-" peut signifier "islam" pour désigner l'ensemble de la communauté des pratiquants musulmans, ou bien "islamisme" pour désigner les fondamentalistes islamistes.

De la même façon, "gauchisme" peut désigner une partie extrêmement réduite (jusqu'à quelques individus) ou l'ensemble de la gauche.

Ce qui laisse libre place à l'imagination de chacun de ceux qui emploient ce terme "islamo-gauchisme".

1

Un terme stigmatisant qui vise à disqualifier

Ce terme vise à réduire le débat en disqualifiant tout ce qui peut se rapprocher de la gauche ou de l'islam. Plutôt que de discuter de problèmes sérieux sur le fond, on colle une étiquette stigmatisante pour rendre l'adversaire inaudible. C'est la même stratégie que l'on retrouve ailleurs comme avec le terme "judéo-bolchévique" dans les années 1930, qui visait selon l'historien Shlomo Sand, à "lier les dangers de la révolution bolcheviste avec les préjugés judéophobes".