Son hospitalisation en août et septembre 2020 a eu un fort retentissement médiatique et Navalny est même devenu un sujet de crispation entre certains pays occidentaux et la Russie. Le 2 février 2021 il a été condamné par la justice russe à 3 ans et demi de prison ferme. Pour certains, Navalny est un provocateur. Pour d'autres, un opposant politique le régime cherche à éliminer.


1

Navalny est un provocateur utilisé par les Etats-Unis et l'Europe pour nuire à la Russie


Les Etats-Unis et l'Europe perçoivent la Russie comme une rivale et ont trouvé avec Navalny une occasion de diffuser sa propagande en Russie. Pourtant Navalny n'est pas le saint présenté par les médias occidentaux. Il est connu pour plusieurs escroqueries, des propos ultra-nationalistes, et surtout, rien ne montre qu'il ait un quelconque soutient populaire chez les russes.

1

Navalny n'est pas un opposant politique important

Les médias occidentaux parlent beaucoup de Navalny alors qu'il représente très peu de russes. A l'élection présidentielle de 2018, Poutine a obtenu 76.99% des suffrages exprimés tandis que le candidat du parti communiste en a obtenu 11.77%, faisant de lui le premier opposant à Poutine.

1

Navalny est un extrémiste xénophobe

Alors qu'il est présenté par les médias occidentaux comme un opposant libéral, il a confondé le mouvement "Narod". Interdit en 2011 pour extrémisme.

En 2013, il déclare lors de sa campagne pour la mairie de Moscou : "J'ai regardé les statistiques. Savez-vous que près de 50 % des crimes et délits sont commis par des étrangers ?".

Toujours en 2013, il écrit sur son blog : "Jamais je ne soutiendrai la position selon laquelle en Russie le nationalisme est une chose terrible qu’il faut interdire. En France, en ce moment, le Front national connaît une période de poussée frénétique de sa popularité. Vous parlez d’une horreur, Alain Delon soutient Marine Le Pen ! Et des processus analogues ont cours dans toute l’Europe. Et alors, allons-nous boycotter les croissants français ? Ou bien dire carrément que les Français ont le droit de faire ça, et pas les Russes ?".

1

Navalny est corrompu

Navalny a été condamné plusieurs fois par la justice russe pour détournement de fonds.

En 2013 il est reconnu coupable d'avoir détourné 377 777 € au détriment d'une exploitation forestière.

En 2014, il est condamné à 3 ans et demi de prison avec sursis par le tribunal de Moscou pour avoir détourné 400 000 € à la filiale russe du groupe Yves Rocher.

1

L'Occident se sert de Navalny

En 2013, le parquet russe a découvert lors des vérifications des comptes de campagne de Navalny, que plus de 300 personnes physiques et juridiques issus de 46 pays ont donné de l'argent à Navalny et à des membres de son équipe (source).