Ces dernières décennies, les outils de surveillance qui partagent notre quotidien se multiplient : ciblage publicitaire, licenciement pour motif d'expression numériquefingerprinting, vidéosurveillance, biométrie, algorithmes, fichages, géolocalisation, agrégation des données de santé, équipements de reconnaissance faciale et vestimentaire... Et ainsi de suite.


1

La surveillance technologique menace nos droits fondamentaux


La surveillance technologique entend lutter contre ceux qui nous menacent. Mais la menace d'une atteinte à nos libertés est bien plus grave.

1

La vie privée est un droit

Même quand on a rien à se reprocher, la vie privée est importante. Accepteriez vous qu'une webcam soit placée dans votre salle de bain ou dans votre chambre ? Ou que vos conversations privées deviennent publiques ? Non et non, très certainement. Alors vous tenez à votre vie privée, comme tout à chacun.

Aussi les données collectées peuvent être mal utilisées. Par exemple, dévoiler la sexualité d'une personne peut lui porter préjudice vis à vis de son entourage, alors que rien n'interdit cette sexualité.

1

Une efficacité qui reste encore à démontrer par rapport aux coûts

Les défenseurs de la vidéosurveillance prétendent qu'elle permet de prévenir la criminalité et de résoudre des affaires. Pourtant son efficacité n'est pas démontrée, alors que son coût est important. En 2011, la Cour des comptes s'en inquiétait déjà : "Les différentes études conduites à l’étranger, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie, ne démontrent pas globalement l’efficacité de la vidéosurveillance de la voie publique".

Dans son livre "Vous êtes filmés !" le chercheurLaurent Mucchielli a mené une enquête de terrain dans trois villes françaises pour vérifier l'effet dissuasif sur les délinquants. Il conclut : "Il n’y a pas d’impact dissuasif global", "notamment parce que la vidéosurveillance s’est banalisée".

1

Un outil de manipulation des foules

La collective en masse de données privées permet de cibler et d'orienter les choix des victimes. L'exemple le plus retentissant d'un tel usage est celui de Cambridge Analytica. Cette entreprise a récupéré les données d'environ 87 millions d'utilisateurs de Facebook, qui ont servi à influencer leurs intentions de vote.

1

Un danger autoritaire

Un état autoritaire, peut exploiter cette surveillance contre ses opposants. Suivre leurs rencontres, leurs déplacements, ... et utiliser ces informations pour mettre à mal toute alternative politique. De nombreux pays autoritaires utilisent la surveillance technologique pour cadenasser le pouvoir. En Chine par exemple, des défenseurs des droits humains sont ciblés par le pouvoir.

1

Le risque de fuite

L'état et les entreprises peuvent tous être victimes d'accès frauduleux. Les fuites de données sont régulièrement mentionnés par la presse (exemple) et même des informations très importantes comme des copies de carte d'identité ou des coordonnées bancaires fuitent. Autre exemple, des données médicales ont déjà été interceptées frauduleusement. Même si les intentions derrière le stockage de données sont bonnes, ces données peuvent se retrouver entre les mains de personnes mal intentionnées.

1

Manipulation commerciale

La collection de nos données privées permet grâce à un ciblage plus précis de renforcer la publicité et ainsi nous pousse à consommer des produits dont nous n'avons pas nécessairement besoin. Cela mène à une surconsommation. La suggestion de produits et la facilité de recherche peut-être utile dans une certaine limite, mais la surconsommation est nuisible par plusieurs aspects (épuisement des ressources, malades d'abondances comme l'obésité, le diabète, etc.).

1

Il ne pas confondre progrès technologique et surveillance technologique

Certes le progrès technologique peut faciliter la vie quotidienne. Mais ça ne veut pas dire que toute évolution technologique améliore notre qualité de vie. Certaines nouvelles technologies sont mêmes destinées à tuer le plus efficacement possible.

1

Alternatives faciles pour la vie privée

Sans aller jusqu'à une anonymisation absolue et illusoire, il existe des techniques à la portée de tous pour protéger sa vie privée. Cet article de capital en explique certaines :

  • Bien choisir et bien configurer son navigateur web
  • Utiliser un moteur de recherche alternatif
  • Couper sa géolocalisation et son Wi-Fi
  • Traquer les trackers
  • Exercer ses droits
  • etc.