koloky

Ces dernières décennies, les outils de surveillance qui partagent notre quotidien se multiplient : ciblage publicitaire, licenciement pour motif d'expression numériquefingerprinting, vidéosurveillance, biométrie, algorithmes, fichages, géolocalisation, agrégation des données de santé, équipements de reconnaissance faciale et vestimentaire... Et ainsi de suite.


1

Lorsqu'on a rien à se reprocher, on a rien à cacher.


Il est déraisonnable de s'inquiéter des outils technologies. Au contraire, ils apportent une aide aux personnes et à de multiples acteurs (justice, administratif, commercial, sociaux...).

1

Lorsqu'on a rien à se reprocher, on a rien à cacher

La surveillance par les outils technologiques aident à contrer des fraudes, des actes délictueux voir criminels.

Cela réduit fortement les tentatives de fraudes aux examens ou à la recherche d'emploi.

Ils soutiennent les forces de l'ordre dans leur action que ce soit en réduisant les risques de passage à l'acte d'atteinte aux biens et aux personnes. Par son aspect dissuasif de la vidéoprotection instaure une confiance. Récemment, la résolution de cas de cambriolage, voir remonter les réseaux terrorisme et pédophiles.

1

La facilitation de la vie quotidienne et administrative

La technologie apporte une aide non négligeable dans la vie quotidienne. Les informations glanées vise principalement à simplifier les usages numériques. Ainsi, les informations récupérées n'auraient jamais pu être recenser par des sondages (que les personnes n'auraient jamais pris le temps de faire).

Il devient de plus rapide et efficace d'effectuer des démarches par des sites (demande d'allocation, demande de logement...) et l'envoi de mail.

De plus, liens avec les proches au travers les réseaux sociaux.

1

Des avancés pour tous

Ce ne sont que des avancés qui sont dans l'ère du temps. Qui serait contre la voiture, le train, l'avion...? Personne. Il en est de même avec les appareils et logiciels technologiques. Ils accompagnent l'évolution de la société. On est passé de AOL, à MSN Messenger, à Facebook puis Whats'App.

Autre exemple, l'agrégation des données médicales visent à mieux gérer le suivi médical des patients et l'adaptation des moyens qui seront alloués pour les soins.

Ainsi, il devient plus simple d'user de nos équipements, d'atteindre un résultat souhaité et de synchroniser nos appareils.

1

L'usage commercial est le dominant

Par déduction, les sections "suggestion" des sites marchands proposent des produits qui correspondent à des intérêts que les clients consultent. C'est de manière volontaire que les personnes effectuent ces recherches et cela permet d'économiser des heures voir des jours de recherches. Il n'y a aucun risque à se faire recommander un livre de cuisine, un achat de Noël ou un jeu vidéo.

1

Une forme de paranoïa

Beaucoup de personnes fantasment le futur en se basant sur des romans d'anticipation et des séries de science-fiction. Mais, concrètement à quoi pourrait bien servir une liste de course, un parcours de footing au parc, un abonnement à une bibliothèque, un programmes TV ayant été visionné, un appel à sa grand-mère ou un trajet de transport en commun... Pas grand chose.

1

Technicité nécessaire

Il est chronophage et énergivore de mettre en place ce qui est déjà fait. A part à disposer de temps et de technique, il est compliqué de créer un serveur Nextcloud et synchroniser ses données.